Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

31/01/2017

DIT DE L'ÉTÉ EN HIVER ET DE L'OBSTINATION (de Fabrice Selingant)

bel et.jpg

 

 

 

 

 

 

Sous les cendres
La braise
Le fer qui la découvre
Le souffle qui l'attise
Le papier du journal
Qui vient chercher la flamme
Le pluriel des bûches
L'espace qui les lie
Du doigt respiration
Que les langues de feu
Viennent lécher sans cesse
Tôt, j'ai eu ce modeste savoir
Humble parmi les humbles
Mains, je le leur transmettais
Sans compter, sans relâche
Quand d'autres doutaient
De la force du feu
Avec quelques amis
Les stères j'entassais.

Commentaires

Merci frère.

Fabrice

Écrit par : le Rouge-gorge | 01/02/2017

Répondre à ce commentaire

De rien l'ami !

Le plaisir est partagé :-)

Écrit par : Kelig Essim | 01/02/2017

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire