Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

20/05/2022

nt

 
Où sont passés nos chers talus d'antan ?
Aux rebords de pierres et de mousses,
Ils semblaient ne servir à rien,
Ils étaient là, comme par habitude,
A laisser pousser fleurs, mûres, champignons,
Abriter mulots, araignées, insectes,
Herbes folles, quand nous allions jouer,
et puis pisser, dans les fossés,
en mâchant une brindille de foin.
Comme ils nous manquent à présent.
 

13:18 Publié dans poésies | Lien permanent | Commentaires (0)