Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

15/04/2019

paris-is bris à la mer

à travers les grands boulvards
on voyait les flots gonfler
tour eiffel était en fard
damoiselle d'orchidée

s'imaginait en tentant
à pas être dans les temps
en passante à Notre-Dame
décoiffée autour des frêles

à travers les chtit's ruelles
on sentait le lit glisser
jusqu’aux cuiss's de la parnasse
à l’orée de Saint-Sulpice

on voyageait entêtant
à se mettr hors du temps
a passé à notre rame
cell capitonnée de sel
sous la buée essencielle

22:20 Publié dans poésies | Lien permanent | Commentaires (0)