Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

26/04/2015

A la Torche

 

 

Au bout de la jetée des roches granitiques à la Torche.
Océan vagues et marées à roches de goémon goélands de voltige.
Revenues du lointain en désordre paroles d'esprit et d'âme chère meurtrie
coulent des navires engloutis aux instants de vie brisés.
Eclats de mer en mouvements, au tumulte laisse-toi aller
tu retrouves le goût où se source de sel à l'iode de vie flamme consumée.
Brûlure des sorties de nuit chaloupées
renversée la gueule dézinguée aux lendemains déchantés.
Marin mousse comprimé noyé d'eaux d'Ys
passé par tempêtes glazic au blase du raz-de-Sein,
miroite à présent les yeux dégrisés à travers les éclaircies éphémères,
prunelles ravivées par intermittence mêlées aux larmes coulées tu t'es rendu
désarmé à la merci des silences.

 

 

 

12:48 Publié dans poésies | Lien permanent | Commentaires (0)

Écrire un commentaire