Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

25/05/2018

Tu es chez toi

polulaire
il y a nécessité, à demain pour la marée
Il faut juste lutter, résister, militer
tant qu'il y a de la vie, il y a de l'espoir : c'est vrai.
en perdition, soi-même avec nos proches,
à travers la société, celle où on vit,
fermant les yeux sur ce qui nous entoure
à se faire marcher, se laisser faire, s'oublier
on préfère se laisser aller
refaire le monde
on pourrait sortir, se voir, se parler,
des mots en guise d'amulette
occidental, pathétique
que donne à voir ce monde nombrilique
malgré les apparences de caricature
le monde est complexe,
histoire de, c'est ce qui motive, avant envoi
vraiment
car on ne se voit pas
comme aux cartes
juste pour voir
pas pour faire poème,
le plus tranquillement possible
tu cherches les mots
devant l'ordi
"Tu rentres chez toi"
poil à gratter
Tu as envie de répondre à un texte

 

 

 

Commentaires

Salut Kelig, bravo pour ce texte engagé, dont la fin me paraît un peu énigmatique. On en parlera à l'occasion. Bises à vous deux

Écrit par : perrot frederic | 27/05/2018

Répondre à ce commentaire

:-)

Mon texte initial avant renversement :

Tu as envie de répondre à un texte
poil à gratter
"Tu rentres chez toi"
devant l'ordi
tu cherches les mots
le plus tranquillement possible
pas pour faire poème,
juste pour voir
comme aux cartes
car on ne se voit pas
vraiment
histoire de, c'est ce qui motive, avant envoi
le monde est complexe,
malgré les apparences de caricature
que donne à voir ce monde nombrilique
occidental, pathétique
des mots en guise d'amulette
on pourrait sortir, se voir, se parler,
refaire le monde
on préfère se laisser aller
à se faire marcher, se laisser faire, s'oublier
fermant les yeux sur ce qui nous entoure
à travers la société, celle où on vit,
en perdition, soi-même avec nos proches,
tant qu'il y a de la vie, il y a de l'espoir : c'est vrai.
Il faut juste lutter, résister, militer
il y a nécessité, à demain pour la marée
polulaire

Écrit par : Kelig Essim | 28/05/2018

Répondre à ce commentaire

Alors là, Kelig, je ne te félicite pas !!! Si tu commences à mettre à l'envers tes propres textes, où va-t-on ?! C'est la porte ouverte à toutes les fenêtres ! Enfin, l'idée est bonne. Pourquoi pas ? Les deux textes sont intéressants. Bises à vous deux

Écrit par : perrot frederic | 28/05/2018

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire