Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

30/09/2015

Quasi invisible

 

On l’écoute quelque part, pas fou, on oublie où, on n'est pas bête.
Elle est partout, donne impression, dessous, derrière, à mi-cachée, musique partition d’être.
Semble connue, se tient sur le bout de la langue, chantillement d'oiseaux, belle et douce, étrangement familière.
Sons en pénètre par oreilles, elle part comme elle vient, fond un air de rien et tout est, collé.
On sent elle vive, nous meut à l'intérieur, nous transporte et au bout envole, en silence parmi bruits.
Nait la musique, envers d'images, en temps, si fine s’y montre à peine goûte à goutte

 

07:01 Publié dans poésies | Lien permanent | Commentaires (1)

Commentaires

Ndoloooo !

Écrit par : Dania | 04/05/2016

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire