Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

18/03/2015

3 poèmes de Ludovic Kaspar - LK

Téléphoniques

 


et ce soir
la fumée de cigarette
fait mouiller mes yeux

ou bien c'est ton souffle
qui traverse l'écouteur

ta voix
le vent vrai de ta voix
me chahute étrangement

au long de lignes tendues
sur des paroles simples

il y a comme
une révolte d'eau
dans l'anesthésie déserte

un rêve de bras peuplés
je crois
 
 

Heart of Snow


la neige tombe
des traces de pneus
on voit bien que c'est la lune
qu'a dérapé

sur mon coeur-tombe

mais a coulé
dans mon sang blanc
un flocon de lune
que je t'offre
comme le souvenir
d'une chanson
évaporée dans le soleil

 


Lorsque...
Brusquement



Lorsque j'irai
Brusquement

Là où tout finit

Je serai fier
De ne pas avoir tué
Vos âmes

Avec la mienne
Qui est une lame.

 

Ses textes, sa voix les hommages : http://monnuage.free.fr/recueils_ludo.htm


Commentaires

Il est ici, aussi :
http://indigo.over-blog.com.over-blog.net/page-893883.html

Merci de partager les poèmes de Ludo.

Écrit par : Mireille | 17/03/2015

Répondre à ce commentaire

C'est important de ne pas oublier Ludo... :)
Bises,

Écrit par : Mireille | 18/03/2015

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire