Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

20/12/2017

après tout

les mots s'élancent bien
se sifflent
se choisissent

collent et décollent

s'envoient en l'air
se balancent non

se figurent
se soufflent
picotent ou bien


persistent en pâture

à se fendre
l'amour propre

l'armure en pluie
jusqu'aux pieds

retournés
minuscules à la flaque

lettres perlées
d'intime
caracole
de scories


et puis foin de phrases
fétu de pailles

tas de failles
à tétons
têtus, atones


tâtonnant
sur la vie
awalé à pile face

noir blanc, gwen ha' du
de mélanges
en poésie swing


là haut ça rigole
bon sang

courant de plume

par toutatis
en crue
aux arts taire

se joue du joug
toi tu
éjecté

du sacré miroir
milliard d'étoiles

largué
au piédestal

s'étale

d'ailleurs


il existe un endroit à l'envers
plus loin
où une muse extra musique

s'échappe et s'échange
au milieu des nuages

un lieu étrange
où dort la mélodie
auprès
comme un baiser
donné

la mélopée
d'une voie lactée

18:32 Publié dans poésies | Lien permanent | Commentaires (0)

Écrire un commentaire