Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

10/03/2017

L’eau de toute source n’est jamais vraiment douce

L'eau de toute source n'est jamais vraiment douce
Remontons le fleuve pour trouver le torrent
Qui chahute les pierres et fait bondir les truites
Confortons-nous plus encore au toucher des cascades
L'air et l'eau qui s'y croisent aujourd'hui défiant la falaise
Parcourons encore ce qui reste de ruisseau
Marchons parmi les mousses pour y saisir les sources
Car c'est là que le penseur y fait ses humanités
Chaque fleuve ainsi s'initie d'une naissance
Ou de plusieurs sources parfois avec l'art du mélange
Chaque fleuve prend sa force des épreuves du vide
Chaque s'instruit des chocs et des larmes des brisures
Chaque s'enrichit de l'affluence des rivières
Chaque grandit pour aboutir à l'estuaire
Ou au delta pour grandiose venir accroître
La vitalité divine de salinité des mers et océans humains.

Fabrice Selingant

 

nd.jpg

Commentaires

Merci de poursuivre la parution de mes textes, cela signifie bien qu'ils te plaisent et cela n'est pas rien, pour quelqu'un qui écrit, de voir un autre, qui lui aussi écrit, apprécier ses textes.

Fraternellement.
Fabrice le Rouge-gorge

Écrit par : Fabrice Selingant | 13/03/2017

Répondre à ce commentaire

Salut Fabrice. Tant mieux si ça te va, comme je ne savais comment m'adresser à toi. J'en profite pour te dire que je n'ai pas reçu de code ni même de réponse pour bella, d'où mon absence.
Tes poèmes que je mets en ligne sont ceux que j'apprécie, qui me touchent, me parlent le plus. Celui-ci en fait partie, déjà par le thème, eau, source, sel, et aussi par le message qu'il porte et l'engagement en filigrane. Bravo, et continue.

Fraternellement.
Kelig

Écrit par : Kelig Essim | 14/03/2017

Répondre à ce commentaire

Les emails n'apparaissent pas en ligne, mais j'ai rempli dans la case prévue à cet effet, alors, comme c'est ton site internet, tu dois pouvoir le récupérer.
Fraternellement.
Fabrice

Écrit par : Fabrice Selingant | 15/03/2017

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire