Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

13/07/2015

(à la suite du thème "Les mots", de Patrice Maltaverne)

 Les mots sont haïssables
Un jour il faudra que je les cuise
Que je les bouille
Pour leur faire rendre
Tout le jus
Et l’on verra alors
Qu’il ne reste
Au terme de cette expérience
Qu’un hachis de papiers déteints

Je pense aussi à la soupe
Avec les lettres de l’alphabet dedans
A laisser déchiffrer par des enfants
Tandis que les édentés
Sucent le liquide
Pour prévenir leur mutisme

Je pense à laisser tomber
Ma tête dans la soupe
Pour voir ce qu’il y a
De l’autre côté des mots dictés par le hasard
Mais ça grumelle au fond
Je ressens
A peine une ascèse
Ou plutôt j’entends
D’autres mots encore
Qui arment les bras des plus faibles
Et laissent de marbre les adultes
Une lobotomie de l’esprit
Partagée tel un bonheur collectif

Tandis que les mots s’en retournent
D’où ils ne décollent pas
Sur le front des lueurs vagues de l’esprit

Commentaires

Salut Kelig,

Wouah.... quel texte !

Écrit par : Mireille | 14/07/2015

Répondre à ce commentaire

Salut Mireille

oui il est super son texte.
Si tu souhaites participer au "jeu" et proposer un texte ?

Écrit par : kelig | 14/07/2015

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire